bandeau

Copyright UNASEA 2008
tous droits réservés

ACTUALITES

losangeMINEURS ISOLES ETRANGERS :
l'ADF dénonce les propositions cache-misère du Garde des Sceaux

losangePROTECTION DE L'ENFANCE :
promouvoir l'accompagnement budgétaire et éducatif des familles dans l'intérêt de l'enfant

losangeMEDIAS :
protéger l'image de l'enfant

losangeELECTIONS :
Manifeste de l’UNICEF pour l’Enfance

losangeHAITI :
lutter contre l’abandon des enfants

losangeDROITS DE L'ENFANT : Une comédie musicale pour faire connaître leurs droits aux enfants

losange 20 NOVEMBRE:
un nouveau site pour promouvoir les droits de l'enfant

losange20 NOVEMBRE :
Le Défenseur des droits remet son premier rapport sur les droits de l'enfant

Pour en savoir plus, visitez la rubrique actualités de la réforme

Edito


Faut-il refaire la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance ?


Au terme de trois ans d’existence, la loi du 5 mars 2007 réformant la protection suscite toujours débats et réflexions. Certains y voient tout son intérêt et ses apports, d’autres sa complexité et ses insuffisances.

Les grandes juridictions apportent leur part. La Cour des Comptes a fait un constat critique du dispositif –certes décalé entre le moment des enquêtes et la remise du rapport– tout en rappelant aux pouvoirs publics leur obligation d’appliquer la loi en ce qui les concerne. La décision récente du Conseil d’Etat enjoignant le chef du Gouvernement de prendre les mesures réglementaires nécessaires pour mettre en place le fonds de protection de l’enfance, estimé à 150 millions d’euros au moment de l’adoption de la loi, est un signe fort en faveur de la réforme.

Cependant, d’autres signes indiquent que l’avenir de cette loi est loin d’être assuré. Divers projets du pouvoir central risquent de travestir l’esprit et les objectifs majeurs de cette loi, et même de la protection de l’enfance en général.


Fabienne QUIRIAU
Directrice gérérale de la CNAPE

Copyright UNASEA 2008
tous droits réservés